Mohamed Ali Eltaher
 

Biographie

>

Page 6

PLEINS FEUX SUR LA QUESTION PALESTINIENNE
ET LES ACTIVITÉS DES MOUVEMENTS DE LIBÉRATION ARABE

Avant la parution de son journal “Ashoura”, Eltaher avait créé au Caire en 1921 le Bureau d’information arabe palestinien et le Comité palestinien en Égypte. Son bureau au Caire, connu sous le nom “Dar Ashoura”, c’est-à-dire la Maison Ashoura, était tout d’abord situé au 30 rue Abdelaziz, proche de la place Ataba El-Khadra au centre-ville. Il a déménagé ensuite à l’immeuble Manousakis situé au 119 rue Reine Nazli, subséquemment appelée rue Ramsès.

L'ancien bureau d'Eltaher sur la rue Abdelaziz
au Caire en 1939

Le Comité palestinien en Égypte comprenait des Palestiniens, des Égyptiens et d’autres Arabes. Parmi ceux-ci on trouvait des écrivains, des ulémas, des poètes, des journalistes, des juristes et d’autres personnages littéraires de renom. Le comité gardait le public égyptien, arabe et islamique au courant des activités des divers mouvements de libération en diffusant communiqués, appels, plaintes, et en dispensant des commentaires sur les événements courants. Ainsi, Eltaher s’est trouvé être le trait d’union entre les deux mondes, autant au niveau officiel que populaire, en introduisant l’un à l’autre et en les gardant au courant des problèmes de l’autre et ses réalisations.

Page précédente
Page suivante
 
© 2017 Eltaher.org | Contact