Mohamed Ali Eltaher
 

Biographie

>

Page 21

DAMAS

Eltaher habita Damas jusqu’en 1957 entouré d’une foule de patriotes syriens qui l’appréciaient, soit parmi les officiels du régime, soit parmi ses nombreux amis dans la population, en commençant par d’anciens présidents tels que Hachem Bey El-Atassi, Choucri Bey El-Qouatli, et Nazem Bey El-Qoudsi. Puis le gouvernement et le pays entier tombèrent sous le contrôle du Service de renseignements militaires (le Deuxième bureau) dirigé par le colonel Abdel-Hamid El-Sarraj, qui s’attribua le contrôle du pays et devint le dirigeant véritable de la Syrie.

Inauguration du nouvel hôpital de Yabroud en 1955
De droite à gauche: 1-Le premier ministre Sabri El-Assali 2-Eltaher 3-Le président syrien Choucri El-Qouatli

Le colonel El-Sarraj était de ligue avec ses collègues du Service de renseignement militaire égyptien, qui en voulait à Eltaher en raison de ses articles incendiaires contre les agissements des leaders de la révolution de 1952 à l’encontre des nationalistes et de la presse nationaliste en Égypte.

Les Égyptiens exprimèrent possiblement leur mécontentement au sujet d’Eltaher aux Syriens et les encouragèrent à exercer des pressions sur lui pour qu’il cesse de tourmenter le gouvernement égyptien, sinon il devait quitter le pays. El-Sarraj réussit dans sa mission, car, trouvant que sa sécurité et celle de sa famille venue du Caire passer les vacances estivales avec lui, seraient possiblement menacées, Eltaher quitta la Syrie pour le Liban durant l’été 1957 pour ne plus revoir Damas, une ville qu’il aimait. Ses tentatives de demander des explications à ses amis, et au président de la république, au premier ministre et au président de la Chambre ne portèrent aucun fruit, puisque mêmes eux étaient sous caution par leur chef du Service de renseignements militaires. Éventuellement ils ont même perdu leurs postes avec la création de la République arabe unie qui était supposée unir la Syrie avec l'Égypte en 1958.

Eltaher, le président syrien Qouatli, et le premier ministre Sabri El-Assali
avec le roi Hussein de Jordanie lors de sa visite officielle en Syrie
Damas - 19 août 1956

Page précédente
Page suivante
 
© 2017 Eltaher.org | Contact