Mohamed Ali Eltaher
 

Biographie

>

Page 31

UNE APPROCHE DIFFÉRENTE
POUR RÉSOUDRE LA QUESTION ISRAËL - PALESTINE


PRÉAMBULE

Toutes les approches traditionnelles pour trouver une solution à l'impasse entre Israéliens et Palestiniens ont été essayées durant tant d’années. Il est bien temps de repenser toute cette affaire en dehors des confins traditionnels.

Sans une solution raisonnable, la Question de la Palestine sera le déclencheur, ou simplement une excuse pour causer des troubles, voire des actes de violence au Moyen-Orient qui pourraient impliquer des répercussions au niveau international. Mais ceci ne devrait point être la seule raison pour trouver une solution au problème. La solution devrait être trouvée pour rien d’autre que c’est ce qu’il faut faire pour l'intérêt des deux peuples et le reste du monde.

La résistance continue des Palestiniens, occasionnellement violente, contre les stratèges ingénieux d’Israël visant à annexer le reste de leur pays en constitue un tel exemple. Un autre serait le soulèvement du Ghetto juif à Varsovie contre les Nazis qui constituait un acte d’auto-défense et non pas de terrorisme comme les Nazis le décrivaient. Ce genre d’actes de violence est différent de celui issu d’une doctrine politique, idéologique ou religieuse. Les mouvements d’opposition politique vivant dans des pays dont la démocratie est authentique peuvent poursuivre tous les moyens légaux qui leur sont disponibles au sein du système pour exprimer leur opposition. Ceux qui ont recours à la violence dans tels pays sont dans ce cas de vrais terroristes. Ceci souligne l’importance de devoir nommer les choses par leur nom.

De nos jours tout le monde sait que le centre du conflit entres Palestiniens et Israéliens ne tourne pas autour des religions ou des idéologies, sauf bien entendu parmi les fondamentalistes religieux et les ultra-orthodoxes dans les deux camps. Ceci sans oublier bien sûr les politiciens extrémistes qui cherchent leurs propres avantages comme leurs semblables partout dans le monde, soit pour s’accaparer du pouvoir, soit pour des gains personnels, ou simplement parce-que ils aiment jouer le jeu politique.

Tout simplement, la lutte des Palestiniens constitue une opposition et un acte de résistance contre une invasion par un peuple étranger, une injustice, et le pillage d’un peuple par un autre … Les Sionistes juifs européens qui ont arraché le pays aux Palestiniens considèrent que « leur entreprise (c'est-à-dire leur appropriation de la Palestine) et leurs aspirations comme légitimes, et d’une moralité suprême »25

Les liens spirituels entre le peuple juif et la Terre-Sainte en Palestine ne sont pas contestés, de même que les liens entre les croyants chrétiens et musulmans et cette même Terre-Sainte. Sans toutefois oublier que le Christianisme et l’Islam sont très influencés par le Judaïsme qui les a précédés. Les trois religions ont vu le jour grosso modo dans la même région. Les contes et les histoires racontées dans les livres saints des trois religions sont pratiquement identiques. La plupart des croyants estiment qu’ils reflètent des faits historiques définitifs qui jouissent de l'imprimatur du Divin, même si ceci est discutable, malgré les références dans ces contes à de véritables contextes historiques ou géographiques. 

PEUT-ON RÉSOUDRE L’IMPASSE
ENTRE ISRAËL ET LES PALESTINIENS ?

La réponse est Oui ! Mais Mohamed Ali Eltaher est décédé avant que quiconque en Israël ou dans le monde arabe ne puisse soulever la question de rechercher des solutions autres qu’à travers la visière d’un canon. Lorsqu’il est décédé en 1974, la Palestine avait déjà disparu pour de bon et la plaie continuait à saigner. Sa compréhension des réalités du monde arabe et de la situation dans laquelle se trouvaient les Palestiniens se trouvaient ne donnait aucun espoir quant à l’avenir.

L’équipe chargée du développement de ce site web estime cependant qu’elle ne devrait pas se limiter à simplement raconter l’histoire d’Eltaher. Elle croit devoir se baser sur son expérience amère et repenser l’avenir à la lumière du présent, et non seulement en fonction du passé.

Les Palestiniens qui ont vu leur patrie disparaître comme dans le sable mouvant, n’auraient jamais imaginé des scénarios qui leur imposeraient de marchander sur leur patrie, car psychologiquement il est extrêmement pénible de le faire pour eux, mais aussi pour les Israélien. Dans le contexte actuel, on ne perd rien d’essayer de sauver les meubles pour l’intérêt des parties impliquées, mais aussi pour celui du reste du monde.

Ce qui suit est une proposition soumise à des fins de discussion qui diffère de toutes les autres solutions avancées jusqu’à présent pour résoudre l’impasse actuelle. La proposition suggère en premier lieu un accommodement mutuel qui serait acceptable aux deux parties et qui déboucherait en un processus menant vers une solution convenable et, espérons le, envisageable. Sans une implication directe de la part des États-Unis et ses principaux alliés, non pas uniquement comme facilitateurs, mais en conjuguant tout leur poids et leurs forces, il n’y aura pas de solution viable. L’état actuel des choses entre Arabes et Juifs, du point de vue politique et religieux ne peut conduire que vers une impasse sinistre.  

L’accommodement réciproque proposé entre Israéliens et Palestiniens exigerait une approche progressive qui offrirait aux deux parties une séparation physique et suffisamment d’espace aussi longtemps qu’il le faut selon la situation qui s’impose. Quant à la paix, plusieurs années pourraient s’écouler avant d’en parler. En fin de compte, cette approche progressive permettra aux deux parties de dialoguer comme des partenaires civilisés, et non pas comme des troglodytes de la préhistoire.

Pour pouvoir aborder des sujets comme la politique ou la religion logiquement et effectivement, on doit connaître les issues des deux côtés de la table. C'est-à-dire que les Palestiniens devront prendre la position israélienne en considération, et les Israéliens doivent se mettre dans les semelles des Palestiniens. Chacune des deux communautés doit revisiter sa religion et ses connaissances politiques jusqu'alors indiscutables, et accepter d’entendre des choses que l’on n’est pas habitué d'entendre, mais, surtout elle doit venir à la table de discussions avec l’intention de chercher des solutions et non pas seulement pour s’engager dans des polémiques. Toute éventuelle solution nécessiterait de la créativité et une approche novatrice. Elles doivent être prêtes à faire des compromis et être patientes sans frontières.

L’approche proposée débute par un aperçu sur les complexités auxquelles font face Palestiniens, Arabes musulmans et chrétiens d'un côté, ainsi que les Israéliens et les Juifs de l'autre; de même qu'elle reflète les aspirations des populations palestiniennes et israéliennes.

 

Page précédente
Page suivante
 
© 2017 Eltaher.org | Contact