Mohamed Ali Eltaher
 

Biographie

>

Page 10

“SEGN EL-AGANEB” (PRISON DES ÉTRANGERS)

Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclate en 1939 et que l’Égypte impose des mesures d’urgence au pays, et anticipant les répercussions des mesures draconiennes qui allaient s’imposer, Eltaher décide de lui même de suspendre la publication de son journal “Al-Alam Al-Masri”, puis procède à la dissolution du “Comité palestinien”, éventuellement ferme le Bureau d’information palestinien, et finit par s’abstenir de toute activité politique. Nonobstant tout cela, les autorités britanniques demandent au premier ministre égyptien Ali Maher Pacha de mettre Eltaher sous les verrous. Ali Maher refuse, mais les Britanniques réussissent en imposant leur décision à son successeur Hussein Sirri Pacha.

La prison des étrangers au Caire en 1941
La cellule d'Eltaher est marquée par un (x)

Le 20 septembre 1940, la police égyptienne arrête Eltaher et l’enferme au “Segn El-Aganeb” (Prison des étrangers) au centre du Caire, près de l’actuelle gare. Quelques mois après, il tombe malade en prison et se voit transférer à l’hôpital Demerdach sous surveillance policière. Mais vers la mi-1941 il réussit à s’évader15 et passe onze mois en cavale voyageant partout en Égypte utilisant divers déguisements et empruntant diverses identités.

Lorsque le gouvernement du premier ministre de l’époque Hussein Sirri Pacha est dissolu le 5 février 1942, et que le leader nationaliste Moustafa El-Nahhas Pacha est chargé de former un nouveau gouvernement, Eltaher, déguisé en cheikh arabe pour semer la police, arrive au bureau du premier ministre et se rend personnellement à lui. Nahhas Pacha le connaissait déjà très bien et le libère immédiatement. Eltaher retourne chez lui à son appartement de la rue Choubrah, au Caire. Les péripéties et les aventures d’Eltaher, dignes d’un film de Hollywood, impliquent son épouse aussi, depuis son arrestation jusqu’à sa libération, et sont racontés en détails, avec photos à l’appui, dans son livre “Zalam El-Segn” publié au Caire en 1951.

Eltaher dans ses divers déguisements pendant les années de fuite de 1941 à 1942

Page précédente
Page suivante
 
© 2017 Eltaher.org | Contact